Medidata Logo Medidata Logo
Medidata Logo
Placeholder

21.05.2021

interview avec Lena Fischer, Gurtenfestival AG

Il n’est pas courant qu’un organisateur de festival exploite un centre de test du coronavirus. Comment en êtes-vous arrivé là?

Nous avons eu un entretien à propos de la culture avec le canton, où nous avons mentionné brièvement que nous pourrions faire quelque chose, car nous avions des disponibilités du fait de la situation. 

L’État-major spécial nous a contactés peu après pour nous demander si nous avions la capacité et les compétences afin de planifier, construire et exploiter un centre de test rapide.

Même si, à première vue, cela n’a rien d’évident, certaines choses sont pourtant similaires dans l’organisation d’un centre de test et d’un festival. Les réflexions à propos de la logistique, de la conception, du flux de personnel, de la communication au public, etc., sont comparables – les concepts de base sont les mêmes pour l’organisateur d’un festival.

Pour l’établissement du centre de test – les containers, les tentes, etc. – nous avons travaillé avec nos partenaires éprouvés, comme pour le festival.

En quoi consistent les défis?

Ils se situent dans la partie médicale, qui nous est complètement étrangère. Ici, nous avons d’une part bénéficier d’un gros soutien du canton, d’autre part de DOCS.ch, notre partenaire sanitaire pour le Gurtenfestival.

L’État-major spécial du coronavirus du canton de Berne nous a fourni au départ des connaissances et a procédé à des investigations dans le domaine médical. Un médecin-chef est bien entendu toujours sur place pour superviser la partie médicale.

Pourquoi autant de soutien médical est-il nécessaire pour un test du coronavirus?

Même si le test du coronavirus n’est pas ultracompliqué, il requiert néanmoins beaucoup de connaissances: quelles mesures de protection et d’hygiène doivent être respectées, comment doit être formé le personnel pour effectuer les tests, comment communiquer les résultats des tests, comment fonctionne le processus de facturation… nous avons dû acquérir ces connaissances spécialisées très rapidement.

La société Gurtenfestival AG s’est également occupée de tout le côté numérique?

Oui. Nous avons conçu nous-mêmes le logiciel pour l’organisation des tests en un temps record. De même que la connexion avec le logiciel de comptabilité pour le décompte numérique des tests (décompte de prestations); ici aussi, nous avons travaillé avec des partenaires informatiques éprouvés (All-Consulting et Abacus). Dans ce contexte, le défi a consisté à répondre aux exigences des caisses-maladie en matière de facturation conformément à la réglementation de prise en charge des coûts de la Confédération.

Nous avons bien entendu aussi conçu nous-mêmes le site Internet pour l’inscription au test. En effet, le «Public Management», soit la communication avec le public, est notre quotidien; nous apportons ici une autre perspective que des instituts de test classiques: nous réfléchissons aux informations dont les clientes et clients ont besoin et à la façon de concevoir l’inscription le plus simplement possible, etc. 

Pour vous, quelle importance revêtait la numérisation de l’exploitation du centre de test?

Il était clair pour nous que si nous mettions sur pied le centre de test, nous concevrions notre propre logiciel, et ce, de manière à ce que tout fonctionne de manière numérique et entièrement automatique.  Cela est indispensable afin de garantir l’efficacité requise. Nous avons trouvé ici une solution avec notre système.

Au tout début, nous envoyions encore les communications de l’OFSP (résultats des tests) par clic, car l’OFSP ne nous avez pas encore proposé d’interface numérique. Au bout de quelques semaines à peine, les communications de l’OFSP pouvaient être envoyées automatiquement par le système dès que le résultat était enregistré. Nos collaborateurs disposent d’un appareil (smartphone) dans lequel ils peuvent saisir le résultat du test et qui envoie ensuite automatiquement le SMS et la communication de l’OFSP à la personne testée – et déclenche toutes les autres procédures y afférentes. 

La société Gurtenfestival AG effectue à présent aussi des interventions mobiles. Que pouvez-vous nous dire à ce propos?

Depuis le début de l’année, nous effectuons également beaucoup d’interventions mobiles. Nous avons environ 100 collaborateurs avec des taux d’occupation très divers. Une partie d’entre eux sont nos auxiliaires pour le Gurtenfestival, mais la plupart proviennent de différents domaines. Il s’agit par exemple de personnes qui ne peuvent actuellement pas travailler dans leur métier habituel. Nous les avons recrutées nous-mêmes.

Le canton de Berne possède un camion de dépistage du coronavirus. C’est un camion réaménagé qui sillonne les communes, il se trouve par exemple aujourd’hui à Berthoud, permettant ainsi à la population locale de se faire tester. Bien que le camion appartienne au canton, nous planifions les interventions, organisons les collaborateurs, nous chargeons de la direction de l’exploitation sur place, et ce, de manière entièrement numérique. À cela viennent s’ajouter les tests de masse en cas de foyers dans les écoles.

Au cours des dernières semaines, nous avons approximativement mis en œuvre la moitié des tests de masse mobiles dans le canton de Berne.

Lena Fischer, merci beaucoup pour cette interview.

Adieu et nouveau départ

17.11.2021 – Ça y est, nous y sommes. Après plus de 26 ans passés chez MediData, c’est une nouvelle phase de vie qui commence pour Peter Bloch. Il quitte l’entreprise – pour entamer une retraite bien méritée. Il transmet désormais ses multiples tâches à Senthuran Kandasamy. Qui vient, qui part? Qu’est-ce que Peter Bloch a l’intention de faire? Dans quels domaines spéciaux excelle Senthu Kandasamy? Dans ce portrait, vous découvrirez tout cela et bien plus encore.

En savoir plus

MediData protège les données de santé sensibles – avec Nevis

28.09.2021 – Sécuriser le nouveau réseau MediData de telle sorte que seules les personnes autorisées puissent accéder aux données sensibles constituait l’un des défis centraux de ce projet.

En savoir plus

Geduld, viel Geduld

11.08.2021 – Vier lange Lehrjahre Lehre hat Francesco nun hinter sich. Aber die Mühe hat sich gelohnt: Der grossartige Schnitt von 5.2 kann sich wirklich sehen lassen!

En savoir plus

Le champion numérique parmi les cabinets de physiothérapie

22.07.2021 – PlenaVita, à Bülach, prétend être le cabinet de physiothérapie le plus moderne de Suisse. Quel est le rapport avec MediData? Il est de taille! Lisez cet article pour en savoir plus.

En savoir plus

interview avec Donato Florio, Adcubum AG, St. Gallen

16.06.2021 – Adcubum AG est un fournisseur de logiciels et la partenaire de confi ance de très nombreux assureurs-maladie.

En savoir plus

interview avec Lena Fischer, Gurtenfestival AG

21.05.2021 –

En savoir plus

Bernhard Joos – notre nouveau responsable informatique

12.05.2021 –

En savoir plus

Équipe prestataires fournisseurs de logiciels

12.05.2021 –

En savoir plus

Simple, à moindre coût et standardisée: la déclaration électronique de soins requis

28.04.2021 – Le réseau MediData permet d’envoyer les déclarations de soins requis de manière simple et sure. Grâce à l’interface standardisée careCredit4.5 du Forum Datenaustausch, ce service est particulièrement bon marché et utilisable à grande échelle.

En savoir plus

Encore plus rapide et plus sure: la garantie de prise en charge électronique

15.04.2021 – Vous pouvez établir des garanties de prise en charge dans l’application de branche et les envoyer en quelques clics à l’assureur ou au canton via le réseau MediData. Vous recevez la réponse tout aussi rapidement et simplement. Ceci est possible grâce au produit «Garantie de prise en charge» proposé dans le standard XML 4.5 ultra-actuel.

En savoir plus

De nouveaux chemins après 22 ans

09.04.2021 –

En savoir plus

Lutte flexible contre la pandémie: comment le centre de test rapide de Belp a vu le jour

08.04.2021 – Les centres de test effectuent également le décompte de leurs prestations via les caisses-maladie. Pour cela, ils envoient des décomptes de prestations électroniques – comme tous les autres prestataires. Cela n’est pas si simple, car les centres de test ont été mis en place à court terme et ne disposent pas de l’infrastructure matérielle. Le canton de Berne est parvenu à numériser entièrement le centre de test rapide de Belp en un temps record. Et ce, avec l’aide des organisateurs du Gurten festival. Un parfait exemple de solutions pragmatiques et de développement flexible de logiciel.

En savoir plus